Les avantages de posséder un 3ème pilier en banque ou en assurance

         
       
     
   
 
   
   
     
     


Vous pouvez toujours profiter de la déduction fiscale que votre compte soit ouvert dans une banque ou dans une société d’assurance. Tous les deux proposent le même versement maximal. Vous avez le droit de soustraire le paiement de vos impôts dans les deux cas.

En Suisse, plusieurs actifs bénéficient de l’avantage du 3ème pilier. Il compense les 60 % du revenu des 1er et 2ème piliers que l’assuré obtient lorsqu’il part en retraite. Il peut dans ce cas profiter d’une retraite plus confortable grâce à cette épargne individuelle.
La souscription au 3ème pilier peut se faire soit auprès d’une banque soit auprès d’une société d’assurance. Dans le premier cas, l’actif va uniquement avoir un compte épargne. Dans le second cas, il bénéficiera également d’une assurance en cas de décès ou d’incapacité de gain. Il est à noter que la banque ne propose que le pilier 3A ou 3ème pilier lié. Si l’assuré souhaite disposer d’un pilier 3B ou 3ème pilier libre, il doit consulter une compagnie d’assurances.

Pourquoi souscrire un pilier 3A auprès d’une banque ?


Contrairement aux compagnies d’assurances, la banque propose une grande flexibilité au niveau des versements. L’assuré n’est pas contraint de verser une somme fixe sur une année. Il doit juste respecter le plafond annuel maximum autorisé.
Le pilier 3A offre aussi la possibilité de ne pas effectuer un versement durant un certain temps. Le compte reste actif même si vous ne percevez pas de revenu pendant cette période. Vous pouvez toujours verser une somme sur votre compte lorsque vous aurez les moyens de le faire.
Une compagnie d’assurances peut désactiver votre compte en cas de chômage de longue durée. Dans ce cas, elle va libérer la prime et le statut du compte va changer en passif. La réactivation du compte risque après d’être difficile.


Pourquoi souscrire un pilier 3A dans une société d’assurance ?


La sécurité d’un pilier 3A est plus assurée dans une compagnie d’assurances que dans une banque. Si le compte est ouvert chez eux, l’assuré peut jouir d’un service complet en cas d’invalidité. Les héritiers obtiendront la totalité du capital en cas de décès de l’assuré avant le terme du contrat. L’assureur doit payer toute la somme même si le versement de toutes les primes n’a pas été effectué. Le pilier 3A équivaut donc à une vraie assurance-vie. Si le compte a été activé auprès d’une banque, les héritiers n’ont droit qu’au capital déjà versé.


Le point commun entre la souscription d’un pilier 3A auprès d’une banque et une souscription auprès d’une compagnie assurance.

     
   

ch be lu ca